Tel : 04 387 98 98
Du lundi au vendredi :
De 9h30 à 18h00
Le samedi :
De 09h00 à 17h00
Vous voulez prendre contact avec un de nos services ?
Envie de vous inscrire à notre newsletter ?
Envie de nous rejoindre sur Facebook ?
Haut de page

Charlemont, citadelle de Givet

Blog

 

Charlemont, perché sur un éperon rocheux, au coeur de la Réserve Naturelle de la Pointe de Givet, domine la Meuse et ses alentours.

Au XVIe siècle, Givet ne fait pas partie du royaume de France.  En 1554, Henri II lance ses troupes contre les Pays-Bas Espagnols. Mariembourg tombe le 26 juin, compromettant ainsi la sécurité des frontières. Pour les protéger, Charles Quint décide de construire de nouvelles places fortes. Dès le mois de mai 1555 commence la construction de Charlemont. C'est avec le traité de Nimègue en 1678, que Charlemont revient à la France. La place est vite inspectée et améliorée par Vauban. Suite à l'attaque du général Coehorn, qui bombarde Givet depuis le Mont d'Haurs en 1696, Vauban propose un projet pour réunir les deux Givet. Charlemont devient ainsi un point essentiel du Pré-Carré. A la fin du XIXe siècle, Charlemont connaît de nouveaux travaux avec la mise en application du système Séré de Rivières, suite à la défaite de la France lors de la guerre franco-allemande de 1870. La crise de l'obus-torpille dans les années 1880 rend cependant ces travaux obsolètes avant leur achèvement. En 1914, Charlemont tombe après 3 jours de bombardement. Dépassée techniquement, la citadelle ne peut que ralentir la progression des armées allemandes. La situation en 1940 est similaire. Bien que renforcé à partir des années 1930 par des ouvertures de tirs et des blocs pour pièces de 75, le site ne peut résister aux attaques ennemies. Givet est libéré le 7 septembre 1944. Abandonné après la Seconde Guerre mondiale, Charlemont retrouve dès 1963 une vocation militaire. Le général Massu, commandant de la 6e Région Militaire y installe le premier Centre d'Entraînement Commando de France, le C.E.C. de Givet, dont la devise est "Croire et Vaincre". L'histoire militaire de Charlemont s'achève en 2009 avec la fermeture du Centre.

Aujourd’hui, c’est le touriste qui monte à l’assaut de la citadelle, témoin privilégié de l’Histoire.

Découvrez, en plein air, sur un circuit balisé, parcourant la Pointe-Est, l’ancien village, les galeries souterraines ou encore l’hôpital de siège, ainsi que les superbes points de vue sur la ville de Givet et les paysages de la Vallée de la Meuse. La citadelle est accessible de10h30 à 18h30 les week-ends et jours fériés du mois de mai, puis tous les jours, sauf le mardi, de juin à septembre. La visite se divise en deux temps : une partie gratuite, l’Enceinte impériale, et une partie payante, la Pointe Est. Au choix : visite libre, avec audioguide (français, anglais, néerlandais, allemand), ou guidée, en français. L’application sur smartphone ou tablette Baludik, en vente à l’accueil, permet de découvrir le site avec le soldat Charli, via un parcours interactif.

La citadelle de Charlemont n'est pas programmée dans nos voyages 2020. Toutefois, vous pourrez l'entrevoir dans notre excursion d'un jour vers Givet et pourquoi pas y retourner librement.

Si vous souhaitez organiser un groupe, n'hésitez pas à solliciter notre service Groupes au 04 387 98 80

Benoit Charpentier

Benoit Charpentier

Responsable Communication & Marketing

Commentez cet article

Commentaires

bonsoir sachez monsieur que Charlemont à Givet n'est pas un citadelle , mais un fort !!!!! a ne pas confondre avec Namur ou Dinant
Bonjour. Merci pour votre remarque pertinente.
Toutefois, le site web s'identifie comme citadelle : http://www.charlemont-citadelle-de-givet.fr/
A bientôt.

Rechercher dans le blog

Derniers commentés

Voyage-randonnée en Sarre

Revoyager Ensemble

Deux nouveaux guides à Serfaus

Pourquoi voyager avec CroisiEurope ?

Archives