Tel : 04 387 98 98
Du lundi au vendredi :
De 9h30 à 18h00
Le samedi :
De 09h00 à 17h00
Vous voulez prendre contact avec un de nos services ?
Envie de vous inscrire à notre newsletter ?
Envie de nous rejoindre sur Facebook ?
Haut de page

Mesures sanitaires

 

Dans l'objectif de la reprise des voyages, nous avons pris des dispositions sanitaires à bord des autocars pour la sécurité de tous : 

Comment re-voyageons-nous ensemble en sécurité ?

  • Le passager se désinfecte à chaque fois les mains avant de monter à bord
  • Le passager porte (dès 12 ans) un masque buccal personnel.
  • Le passager garde sa place pendant le voyage
  • Le passager utilise seulement la porte arrière du véhicule
  • La toilette n'est pas accessible
  • Le passager évite les contacts pour monter et descendre à bord
  • L'autocar est désinfecté aussi pendant les arrêts
  • L'autocar est aéré au maximum avec de l'air frais extérieur
  • Les bagages sont chargés et déchargés de façon sécurisée
  • Les gestes barrières restent d’application (garder la distance, se laver les mains régulièrement…)

 

Télécharger le dépliant Règles sanitaires à bord des autocars

 

Pour les détails, parcourez le protocole sanitaire mis en place par la FBAA en concertation avec les autorités.

Protocole sanitaire pour les voyages en autocar

La Fédération belge des Exploitants d’Autobus et d’Autocars (FBAA), en collaboration avec les partenaires sociaux, propose les recommandations suivantes pour encadrer la reprise du transport collectif de personnes dans le cadre de la stratégie de déconfinement.

Les règles reprises ci-dessous reposent donc sur un accord au sein du secteur et prennent en compte certaines obligations légales. Il a également été tenu compte des lignes directrices COVID-19 de la Commission européenne du 13 mai sur le rétablissement progressif des services de transport et de la connectivité.

Validité

Ces règles peuvent être adaptées si de nouvelles décisions devaient être prises par le Conseil National de Sécurité en fonction de l’évolution de la pandémie de Covid-19.

Les activités en question sont autorisées pour les opérateurs moyennant le respect des mesures ci-dessous sur le territoire belge.

Pour les entreprises privées du secteur, la santé des passagers et des collaborateurs est la priorité numéro un. Pour ce type de transport de personnes, le caractère privé du groupe, de même que la connaissance et l’expérience de ce type particulier de clientèle, offre un avantage exceptionnel pour faire respecter toutes les mesures nécessaires de façon efficace et structurée. Le risque de propagation peut s’en trouver fortement réduit.

En outre, en cas de contamination, le signalement peut être réalisé de manière rapide et précise en communiquant les données personnelles des autres passagers, dans le respect de la législation applicable.

La présente proposition est d'application dans et autour du véhicule ainsi qu’aux points d’embarquement et de débarquement. Elle ne s’applique pas à d’autres endroits au sein de la société de transport comme les bureaux, la réception ou l’atelier. Elle ne vaut pas non plus pour la destination finale ou les arrêts intermédiaires. En ces endroits, ce sont les directives COVID-19 générales reprises dans le Guide générique V2 qui sont applicables. Toutefois, si c’est simplement sur un parking, c’est au chauffeur à veiller à ce que les règles générales s’appliquent.

Les règles sanitaires du pays de départ et d'arrivée doivent être respectées par les opérateurs sur chaque territoire respectif.

Avant le départ

  • Le véhicule est suffisamment aéré avant chaque trajet ainsi que lors des arrêts intermédiaires éventuels.
  • Au poste du chauffeur, tous les points et zones de contact sont nettoyés et désinfectés selon la réglementation. Les surfaces dures et lisses à l’intérieur avec lesquelles les passagers peuvent entrer en contact sont désinfectées. Ainsi, les poignées, accoudoirs, appuie-têtes et panneaux de commande, entre autres, sont désinfectés, également pendant les arrêts intermédiaires prévus.
  • La première rangée de sièges reste inoccupée et la zone de sécurité entre le poste du chauffeur et l’espace destiné aux passagers est délimitée à l’aide d'une barrière physique, par exemple une chaîne de sécurité (cassable). Si la première rangée est occupée, il est nécessaire de prévoir une séparation dans un matériau souple en accordant une attention suffisante à la visibilité et à la sécurité.
  • Il est procédé à une désinfection totale du véhicule en cas de personne contaminée.
  • La ventilation est entretenue selon les prescriptions du constructeur et sera réglée et utilisée de manière à favoriser au maximum la circulation d’air frais provenant de l’extérieur.
  • Des réserves de gel hydroalcoolique et de gants jetables sont disponibles et peuvent être utilisées dans le cadre des procédures de sécurité.
  • En ce qui concerne les points de chargement, déchargement, embarquement ou débarquement, le lieu choisi sera suffisamment spacieux pour que les personnes puissent se mouvoir en sécurité.
  • Il est préférable de regrouper les passagers faisant partie d'une même bulle sociale et de prévoir une séparation par catégorie d’âge pour les autres passagers.
  • Le cas échéant, une répartition des places peut être définie au préalable avec l’organisateur ou le responsable du groupe.
  • Si possible, les passagers reçoivent au préalable, par e-mail par exemple, un briefing pratique au sujet des mesures à prendre, envoyé de préférence par le responsable du groupe. Si les conditions (météorologiques) ne le permettent pas, un document jetable peut être remis.
  • Les données sur les passagers, dont les données de contact, doivent être conservées 4 semaines, dans le respect des règles nationales de protection des données. Dans le respect de la législation, ces données doivent pouvoir être disponibles en vue du contact tracing.

Aux départ et arrêts

  • Si un passager montre des signes de maladie avant le départ, le chauffeur doit avertir les services de soins de santé, en concertation avec la direction, et éviter tout contact avec d’autres personnes. Le véhicule ne démarre pas tant que ce risque potentiel n'aura pas été correctement pris en charge.
  • En cas de véhicule à deux portes, seule la porte arrière est utilisée par les passagers.
  • Avant d’embarquer, les passagers sont invités à respecter la distance de sécurité habituelle.
  • Le contrôle éventuel de documents, comme des billets, se fait sans contact, dans la mesure du possible.
  • En cas d’embarquement sur le site de la société de transport, l'utilisation d'une signalisation auxiliaire est recommandée.
  • Les passagers sont répartis en deux groupes, le groupe G(auche), qui prendra place à l’arrière, et le groupe D(roite) qui s’installera à l’avant.
  • Si une autre répartition des places a pu être définie au préalable, l’ordre d’embarquement sera adapté en fonction.
  • L’embarquement et le débarquement se déroulent selon le principe FILO (First in, last out)
  • Les passagers suivent les règles de sécurité COVID-19 applicables en règle générale et se désinfectent les mains chaque fois qu’ils montent dans le véhicule.
  • Le(s) chauffeur(s) est (sont) toujours le(s) premier(s) à descendre du véhicule et le(s) dernier(s) à embarquer.
  • Le nombre de bagages à main dans le véhicule est réduit au strict minimum.
  • Pour la soute à bagages du véhicule, un périmètre de sécurité, idéalement signalé, doit être respecté si le lieu le permet.
  • Le chauffeur charge et décharge lui-même les bagages et, pour ce faire, porte obligatoirement des gants jetables.
  • Les passagers mettent leurs bagages à la portée du chauffeur sans s’approcher de lui et récupèrent leurs bagages à la limite du périmètre de sécurité.

En route

  • Le port du masque est obligatoire pour les passagers (dès l’âge de 12 ans) pendant toute la durée du trajet si la distance d’1,5m ne peut pas être respectée entre les personnes.
  • Les passagers restent à leur place tout au long du trajet, à l’aller comme au retour. Une signalisation est utilisée ou apposée pour les aider à identifier et retenir leur place.
  • La toilette à bord reste fermée. Des arrêts sanitaires suffisants sont prévus pour les trajets plus longs.
  • L’utilisation du frigo pour servir les passagers n’est plus autorisé.
  • Lors de ces arrêts, le véhicule est bien aéré.
  • Puisque la distance est suffisamment grande, un second chauffeur est autorisé dans la zone du chauffeur en vue du respect des temps de repos et de conduite. Lors du changement de chauffeur, le poste de conduite et le siège du convoyeur doivent être désinfectés.
  • Si la zone du chauffeur est séparée de la zone des passagers par une paroi souple, le chauffeur n’est pas tenu de porter un masque.
  • Lors des trajets sans passagers, le conducteur ou le mécanicien est dispensé de l'obligation de porter un masque buccal.
  • Procédure établie pour le traitement des cas de suspicion de COVID-19 :
    • Isolement du passager concerné - tout contact avec d’autres personnes doit être évité ;
    • Prise de contact avec Voyages Léonard et la police fédérale ou locale qui coordonnera la suite des événements avec le chauffeur, le responsable du groupe et l’entreprise.